>> à perte de vue
  • St-Flour à la tombée de la nuit
    St-Flour à la tombée de la nuit
  • Saint-FLour
    Saint-FLour
  • Illumination de l’éperon rocheux de St-Flour
    Illumination de l’éperon rocheux de St-Flour
  • Le Christ noir de la cathédrale St-Pierrre
    Le Christ noir de la cathédrale St-Pierrre
  • Gargouille sur la cathédrale St-Pierre
    Gargouille sur la cathédrale St-Pierre
  • Vue générale sur St-Flour
    Vue générale sur St-Flour
  • Saint Flour
    Saint Flour
  • Cathédrale St Pierre
    Cathédrale St Pierre
  • Une nouvelle mise en lumière des remparts médiévaux
    Une nouvelle mise en lumière des remparts médiévaux
  • ville haute au printemps
    ville haute au printemps
  • Saint-Flour
    Saint-Flour

Saint-Flour

A l’extrémité du plus grand volcan d’Auvergne, installée sur un promontoire basaltique, Saint-Flour, ville étape sur l’A75 et capitale historique de la Haute-Auvergne est un haut lieu patrimonial, culturel mais également commercial.

Proclamée capitale religieuse de la Haute-Auvergne en 1317, la cité médiévale de Saint-Flour s’est construite du haut de l’éperon rocheux basaltique et domine les vallées de l’Ander, de Vendèze et du Résonnet.
Edifiée au XVème siècle, la cathédrale Saint-Pierre demeure un des ouvrages les plus remarquables du patrimoine religieux de l’Auvergne.

Ce site historique et médiéval est situé en milieu urbain. Visible depuis l’autoroute A75, il joue un rôle majeur dans l’image touristique du Cantal.

La ville de Saint-Flour est la pointe extrême de la Planèze, à 900 mètres d’altitude. La force de ce site est créée par le contact étroit entre falaises et vallées encaissées. La ville s’est d’abord implantée sur le plateau, son extension du XIXème siècle s’est faite dans la vallée de l’Ander sur l’axe de communication Nord-sud de la Route Nationale 9.
Deux villes se côtoient :
- la ville Haute composée du centre historique et de quartiers récents ;
- la ville Basse, appelée le faubourg, composée historiquement de quartiers marchands et populaires liés à l’existence de la voie ferrée.

Très marqué par un mélange d’austérité et de majesté, la ville Haute attire fortement le visiteur par les éléments qui la compose :
- la cathédrale Saint-Pierre, se dressant majestueusement au sommet de l’éperon rocheux,
- la cité médiévale se dessinant de part et d’autre,
- la prédominance du basalte : par l’éperon basaltique née de l’éruption du plus vaste volcan d’Europe, et par l’édifice religieux.
- les remparts de la ville haute se mélangeant à l’écran de verdure, coupure naturelle entre l’éperon basaltique et la ville basse, architecture de schiste et granite
- le chemin des chèvres reliant la ville basse à la ville haute

En 2004, le syndicat mixte Garabit/Grandval confie à Pierre BIDEAU, auteur des différentes mises en lumière de la Tour Eiffel, la mise en lumière des remparts médiévales de Saint-Flour.