Entre fer et nature

Et si l’on vous contait le pays de Garabit ….

Au cœur de la Margeride cantalienne, entre Planèze et Caldaguès, la vallée de la Truyère s’impose, comme un décor naturel. Entre mythes et réalités, trésors du passé et plaisirs d’aujourd’hui, cette terre est surprenante.

Du haut de ses orgues volcaniques, Saint-Flour, capitale de la Haute-Auvergne, lieu d’échanges, brille encore de sa splendeur médiévale.

A Chaudes-Aigues aux portes de l’Aubrac, les eaux jaillissent à 82°C ; sur la Planèze, l’homme du néolithique a planté dolmens et menhirs, comme autant de questions posées à l’Histoire. La Bête du Gévaudan, les ruines du château d’Alleuze hantent encore parfois nos imaginaires.

A la croisée de ces paysages fantastiques, entre basalte et granit, il apparaît enfin, léger comme une dentelle, qui enjambe la rivière, dressé solidement au dessus de cette Truyère infranchissable. Le voilà tout de rouge vêtu : Garabit, ce viaduc d’un autre temps.

Alors après l’avoir longuement contemplé, poussez plus loin votre visite et laissez vous guider par cette vallée de la Truyère. Elle vous mènera de Saint-Flour à Chaudes-Aigues, des portes de l’Aubrac, à la Margeride

d’un pays à l’autre, celui de Garabit.